Stage Appliqué/Inversé

Et au club de Falaise Patchwork, ça n’arrête pas !

Après l’Art textile, Jacqueline a proposé un stage d’APPLIQUE/INVERSE

Pour ce faire, il vous faut deux tissus de couleur différente ( clair ou foncé) .

Tracer les lignes de couture sur le tissu qui servira de dessus ainsi que les

motifs à évider .

Vérifier que le tissu du dessous présente bien son endroit face à vous .

Couper les formes à évider en laissant 5 mm de couture .

Cranter les angles rentrant .

Rabattre la couture du tissu du dessus et coudre à petits points glissés

en laissant apparaître le tissu du 2ème plan.

Molletonner, quilter et décorer à votre goût .

   

  

Et voilà, un premier travail terminé

                                                    

ART TEXTILE

Eliane a encore frappé !!!

Elle a proposé un stage intitulé :

 » Création d’un textile en texture utilisant le tissu collant hydrosoluble »

1- Fixer le tissu soluble collant sur une planche avec du papier collant sur 3 côtés.

2- Enlever le papier protecteur et le garder pour plus tard.

3- Glisser votre dessin entre le soluble et la planche.

4- Découper en petits morceaux, tissus( plutôt fins), fils à broder, laine et fibres de soie etc…

5- Suivant le dessin, poser les découpes sur le tissu collant en le couvrant bien.

Laisser une marge collant tout autour.

6- Recouvrir avec le film soluble  en le collant bien sur les côtés .

7- Décoller la bande adhésive .

8- Coudre une « grille » suivant les lignes de votre dessin (TRES  IMPORTANT)

9- Broder ou travailler en piqué libre en étant attentive à faire le lien entre les lignes cousues

à la machine et la broderie.

10- Découper l’excès d’hydrosoluble autour du textile  et rincer dans de l’eau plusieurs fois.

Si possible, il ne doit pas rester de matière collante.

11- Epingler tout autour de votre textile posé sur le papier brillant du soluble qui est posé

sur une plaque de polystyrène.

12- Sécher

13- Réparer les éventuels trous avec du soluble+ la machine et/ou broderie main.

14- Doubler si nécessaire avant de rebroder des détails et d’ajouter encore des petits

bouts de tissu ou autre chose .

15- Il est utile de le feutrer avec une ou des aiguilles à feutrer car la surface paraît plus

« finie » et plus ferme.

En feutrant à partir de l’arrière , on peut faire venir à la surface du côté endroit de

la couleur qui se trouve ç l’arrière ou dans une couche inférieure .

Voilà, voilà et maintenant, quelques réalisations :

  

  

et peut-être d’autres à venir ?

 

 

La Passacaglia

Eliane est à nouveau aux commandes pour transmettre cette technique …

Elle s’y est entraînée lors de son long séjour à » l’Hôtel 5 étoiles falaisien  » en 2018 .

Qu’est-ce que la Passacaglia ?

La Passacaglia est un patch kaléidoscope à faire tout à la main .

Chaque pièce est réalisée avec des cartons, façon « Jardin de grand-mère »

Pour démarrer, Eliane a fourni les 5 gabarits nécessaires ainsi qu’un premier

modèle à réaliser …

  

Pour commencer, il faut faire le choix des tissus . Il faut beaucoup de tissus différents

mais de petites quantités suffisent .

Le choix des tissus et la mise en route

   

Toutes s’appliquent :

    

 

Une fois la première rosace réalisée, toutes les autres seront sur le même modèle

mais possiblement dans d’autres coloris .

Après des heures, des heures voire des jours de travail , voilà la réalisation de la cheffe !

                                                       

Bon courage, les filles !

J’attends vos chefs-d’oeuvre  pour les mettre sur le blog  !

25 Janvier 2019, la journée se termine par la galette des Rois

Peut-être plus exactement, galette des reines …

Trop tard, la semaine prochaine !!!

Merci à Françoise pour avoir pris ces photos et me les avoir envoyées ..

25 Janvier, stage de broderie byzantine

Merci à Chantal pour ce stage qui nous fait découvrir cette broderie …

D’abord, elle montre une de ses réalisations :

 

Puis passage à la démonstration, les participantes sont attentives :

    

C’est parti pour le début du travail

  

Quelques avancées …..

Ce sera magnifique mais c’est un travail de longue haleine à faire par

petites doses car les yeux fatiguent vite !

Je vous présenterai quelques chefs-d’oeuvre un peu plus tard …

NOUVELLE BOUTIQUE à FALAISE

Je vous en ai déjà parlé mais j’y reviens avec quelques photos …

Lydie a ouvert sa boutique de laine depuis plus d’un an ( je ne souviens plus très bien !)

Sa boutique est située début de la rue Trinité ( façade rose ) à côté de la coiffeuse Mélanie.

Christine a fermé sa mercerie fin de l’année 2018 .

Lydie a donc ajouté à ses laines quelques éléments de mercerie intéressants pour nous .

     

des cotons                                                                              des boutons

       

du fil                                                      des fermetures éclair

A l’heure où toutes les petites merceries ferment leurs portes , pensez à aller visiter ce magasin .

Vous y découvrirez le sourire de la commerçante et beaucoup d’autres choses.

 

 

 

Petit retour en arrière … Stage TEINTURE INDIGO

Tout d’abord un grand merci à Eliane qui a concocté une nouvelle recette pour teindre

des tissus naturels en bleu indigo avec des motifs obtenus par pliage

et merci aussi à Annie pour la narration de la séance .

Indigo pré-réduit, agent de réduction, cristaux de soude et eau chaude du robinet se mélangent …

Conciliabule au sommet !

L’équipe a vu grand, une cuve de 20 litres attend les participantes .

Le tissu doit être mouillé, c’est un élément important pour la couleur finale.

Chacune prépare ses motifs en pliant son tissu: épingles, ficelle, CD placés, gabarits de cartton

carrés ou ronds, on emmaillote.

Bien protégées par un tablier et des gants de caoutchouc, on trempe nos projets dans un bain

noirâtre, d’aspect huileux et peu engageant

  

On essore, on dépose sur un plateau

  

L’intérieur des plis obtenus ne sera pas teint, la marque des gabarits ne prendra pas le bleu.

Au bout de quelques minutes , la couleur voulue est déjà atteinte . Si l’on veut plus foncé, on recommence  .

Quand la nuance attendue apparaît, on rince à l’eau claire. Puis, c’est le séchage .

Le chauffage est allumé dans la salle, c’est une aubaine, les radiateurs se couvrent de linge !

    

 

 

Même la ficelle qui enroulait le tissu est teinte, elle servira à serrer nos futurs cadeaux.

Dentelles, torchons, foulards, on peut tout teindre, sachant que le tissu naturel ( coton, soie, lin, laine )

prend mieux la teinture que le synthétique.

Une grande variété de motifs et de nuances d’indigo s’étalent dans cette lessive originale.

A présent, chacune va trouver les bases d’une nouvelle création à coudre, à broder ou à porter

comme Jacqueline qui se pare tout de suite de sa nouvelle écharpe en soie .